On s'était quitté sur un “Where to next?”... bon bah ce sera le pub local...déjà! Ensuite j'essai de faire des plans mais c'est difficile, j'ai du mal à penser, du mal à croire que j'ai fini le trail et que je suis “libre”, du mal à me dire que je touche à la fin et que je vais rentrer en France. Bref après différents plans adoptés puis abandonnés, la décision va être de passer les 10j qu'il me reste, à faire des randos en remontant gentiment la côte est jusqu'à Christchurch où est mon 1er vol.

Je commence donc par retourner à Invercargill et récupérer mon médaillon pour avoir accompli le trail. J'y revois Nate, qui zone dans la région sans savoir quoi faire...comme la plupart d'entre nous à ce que j'ai compris, qui expérience ce qu'on appelle la dépression post-trail. Je préfère donc rester l'esprit et le corps occupé, et part direction les Catlins, sud est du pays. Mon 1er jour dans les Catlins sera aussi le dernier où je verrais Dan et Mary, qui poursuivent leur route jusqu'à Dunedin.

Je pose la tente et décide marcher aux alentours avec juste un baluchon avec eau et nourriture pour la journée. Mine de rien ça change un peu ta journée de pas avoir 30kg sur le dos! Les Catlins sont des falaises en bord de mer ressemblant énormément à la côte sauvage bretonne. C'est la première fois depuis que je suis en NZ que j'ai l'impression d'être au pays! Je traverse forêt, champs, falaises, plage, estuaire, marais, route jusqu'à une cascade magnifique et que je décide de rentrer à mon campement après avoir sans doute marcher 30km. Il y a eu aujourd'hui ce moment étrange lorsque je marchais sur la plage. Il faisait bon, l'endroit était magnifique, j'étais seul sur cette immense plage et j'étais content le moment était super et d'un coup sans prévenir j'ai été envahi par une énorme vague de tristesse et d'un gros vide dans mes tripes… Je sais pas trop ce qui s'est passé. En y réfléchissant, je pense que c'était sans doute dû à un mix du fait d'avoir fini le trail 2 jours avant, de quitter la NZ dans moins de 2 semaines et aussi d'être seul ici, je crois que j'aurai bien aimé partager ce moment sur cette plage avec quelqu'un…

Le jour suivant est consacré à avancer jusqu'à Papatowai où je vais dormir à côté de la p!age. Une fois arrivé je pose la tente et vais sur la plage, au bout de même pas 5min je tombe nez à nez avec mes voisins pour la nuit, les lions de mer...énorme! Rentré à mon campement, deux couples de kiwis campant à côté me font signe de venir. Je vais donc finir la soirée avec eux à boire des bières, manger des saucisses et du bacon cuits au feu à rire et raconter des histoires...kiwi style quoi!

Le lendemain, la magie des derniers jours va continuer! Je commence à marcher puis après moins d'une heure je décide que je vais faire du stop. J'entends des voitures arriver derrière moi mais je décide que non pas maintenant, puis 5min après j'entends une autre voiture et je me dis sans raison oui maintenant et me retourne et tend mon pouce. La voiture s'arrête avec à son bord Jana, jeune allemande de Cologne. Dans 3km elle va dans la direction opposée à la mienne, mais elle peut toujours m'avancer de 3km. Finalement 3km plus loin, à l'intersection elle m'annonce qu'elle irait bien voir le Jack’s blowhole qui est dans ma direction et qu'elle peut donc m'avancer un peu plus. Puis je me dis que j'irai bien voir ce gouffre géant dans les falaises moi aussi et demande si je peux l'accompagner. Et elle me répond que finalement elle aimerait bien voir Nugget point où je vais. C'est donc ainsi qu'on décide de passer la journée ensemble à rouler et marcher dans les Catlins. Ma mission étant d'être copilote, de trouver des lions de mer, des otaries, des manchots, et des oeufs, sur la route! Je vais remplir mes tâches avec succès excepté pour les manchots...on passe une super journée même si le temps est pourri. En fin d'aprèm, Jana reçoit un message d'une famille qu'elle a rencontré et qui vit à Dunedin, l'invitant à passer les voir. Elle peut donc me conduire à un camping gratuit qu'elle connaît juste avant Dunedin. Arrivé là bas, le camping est bien gratuit mais pour les véhicules autonomes...les joies de l'anglais où camp ne veut pas forcément dire installer ta tente! On se retrouve donc sur un parking devant la plage sous la pluie quand Jana demande à une femme promenant son chien si elle connaît un endroit où je pourrai camper gratuitement ou pour peu chère étant donné que j'ai plus de thunes. La réponse ne se fait pas attendre,” bah il a qu'à venir dormir à la maison.” Sérieux!! “Bah oui par contre là je vais manger chez des amis donc la porte arrière est ouverte, tu t'installes, tu prends une douche, tu te fais un truc à manger et tu m'attends pas.”....ok! (T’imagines cette conversation se passer en France toi?!). Et c'est ainsi que Jana va me conduire chez Robertty où je vais rester 2 jours. En effet le lendemain je vais profiter du beau temps pour visiter Dunedin et surtout le Otago museum, 2e meilleur musée en NZ après Te papa à Wellington. Le soir je passe la soirée comme la veille avec Robertty à manger sa délicieuse cuisine, à discuter, elle est revenue en NZ pour s'occuper de sa mère malade qui est décédée 2 semaines avant….donc on discute pas mal et on regarde de la merde à la tv car elle a pas envi de trop réfléchir. C'est ainsi qu'on se retrouve à bitcher devant le Bachelor et que je me surprends à y prendre un certain plaisir…

Le jours suivant je décide de reprendre le stop en direction de Kaikoura, ville que j'ai toujours voulu visiter, 200km au nord de Christchurch. La ville est connue pour ses côtes où vit une colonie de baleine. On a donc une ville en bord de mer avec péninsule, baleines, dauphins, colonie d'otarie d'un côté, et montagnes de l'autre. La ville est aussi tristement célèbre cette année car c'est ici qu'a eu lieu le tremblement de terre de décembre provoquant l'alerte tsunami que j'avais vécu dans le Northland. La terre s'y est élevée de 1 à 2 mètres...t'imagines l'état des routes…..Mais la chance est toujours avec moi dans cette fin d'aventure car c'est avec Céline, française, qui se rend à Picton que je vais donc traverser plus de la moitié de l'île du sud en une seule journée pour me rendre un peu après Christchurch! Le lendemain j'atteins Kaikoura et y passe l'aprèm avant de me diriger vers le mount Fyffe. J'y arrive en fin d'aprèm et décide de camper au pied de la montagne.

Je commence ma dernière rando le matin suivant jusqu'à la mount Fyffe hut. Je ne me suis pas trompé, je vais passer mes derniers jours en NZ dans un endroit magnifique. Depuis la hut j'ai vu sur la péninsule...enfin normalement car aujourd'hui il y a juste un tapis blanc de nuages sans fin uniquement transpercé par le sommet des montagnes qui ressemblent à des îles. C'est superbe et je comprends pourquoi ce pays est appelé aotearoa, la terre au long nuage blanc! Je me dis que pour ceux à Kaikoura c'est une journée de merde sous les nuages et que pour moi c'est une journée magnifique sous le soleil au dessus des nuages...c'est quelque chose d'incroyable!!! Je vais passer qq jours ici. Je m'installe donc à la hut et y passe la journée, pour aller le soir au sommet profiter d'un des plus beau coucher de soleil. Retour à la hut, où j'ai la chance d'être seul, éclairé par les bougies, avec ma musique, pour cuisiner mon dîner pendant que la nuit s'installe avec un magnifique ciel étoilé et que je peux lire mon livre et regarder un film tranquille! (Le film est “the way” histoire d'un père qui décide de marcher le Camino de Santiago ou chemin de st Jacques de compostelle, avec les cendres de son fils mort sur le chemin). Au petit matin je profite également d'un superbe lever de soleil sur la baie, cette fois sans nuage et le décor est complètement différent. Même journée que la veille, lecture, et marche dans la montagne, ou juste m'asseoir et profiter du paysage et réfléchir à ce que je veux pour le reste de ma vie et quelle orientation je veux lui donner. C'est vendredi et en fin d'aprèm les premiers randonneurs arrivent à la hut où je ne vais pas être seul 2 soirs de suite, tant pis! Les premiers arrivés sont Edouardo d’Italie et Lucile de France qui sont plutôt cool donc je me dis que ça va. Ils sont suivi 1h30 plus tard de Mike des States mais qui vit à Christchurch, cool aussi. Puis début de soirée un groupe de 3 français, 3 ptis cons arrivent puis un couple de retraités, et la hut de 8 places se retrouve déjà avec 9 personnes et d'autres vont peut être arriver et cette fois je décide de faire l’asocial et je m'en fou car c'est MON moment ici, et sors donc installer ma tente dehors. Je vais pas rester seul bien longtemps car je suis rapidement rejoint par Lucile. Puis Edouardo et Mike nous rejoigne également. Faut croire que je suis de meilleure compagnie et que mes aventures sont plus intéressantes! J'apprends aussi que la barbe de 5 mois et les cheveux longs et n'importe comment me donnent un côté sexy...je vais peut être garder en rentrant finalement!

Samedi, dernier jours ici, je décide de redescendre de ma montagne mais coupe par la vallée au dernier moment pour arriver sur la route de Christchurch (enfin j'espère que ça va me mener sur cette route) et éviter les 15km jusqu'à Kaikoura. Et j'ai toujours pas perdu mes sens de tramper car j'arrive sur la bonne route 1h30 plus tard, où je suis pris en stop par 2 allemandes qui me disent de faire un film sur mon aventure, et que je suis une source d'inspiration …. Ça c'est la première fois que je l'entends !!! Bref j'arrive à Christchurch où je vais dépenser mes derniers dollars intelligemment mis de côté pour payer le camping près de l'aéroport. Car lundi matin, je décolle direction Auckland, puis mardi direction Hong Kong et enfin Paris. Enfin si je peux car un cyclone ayant frappé l'Australie arrive lundi sur les côtes NZ, 75mms de pluie attendue dans la journée et des vents violents...ça va être sympa l'avion!

Aéroport d'Auckland, le vol est maintenu donc j'arrive mercredi matin en France. Ce n'est qu'un au revoir pas un adieu...See ya!