Day 105

 

Départ de la hut ce matin direction St Arnaud. On arrive 1h avant le début du match. Pour mon 1er vrai superbowl j'ai eu la chance d'assister au plus grand retour d'une équipe. En effet les Patriots, l'équipe que l'on soutien aujourd'hui, étaient menés 24 à 3 au début du dernier quart temps et on réussi à égaliser à la dernière seconde puis à gagner dans les prolongations! Donc un grand match. Je comprends aussi très vite que l'on va marcher nul part aujourd'hui.

 

Day 106, 107, 108, 109, 110, 111, 112

 

Départ de St Arnaud again mais cette fois de l'autre côté du lac, direction la très attendu Waiau pass. Le 1er jour est tranquille et lent, Nate se remet doucement de sa gueule de bois donc on ne force pas trop. Le lendemain les choses sérieuses commencent! On passe 2 huts pour s'arrêter au pied de la Travers saddle et c'est déjà magnifique!! Le 3e jours c'est du sérieux ça grimpe dur et le spectacle est à couper le souffle. Les mots, unreal, unbelivable, gorgeous, sont prononcés des 10n de fois, on rigole pour rien, et à la fin de la journée c'est encore une fois les muscles maxillo-faciaux les plus douloureux! Et ça ne s'arrête pas là, à chaque fois que je pense avoir vu le plus beau ou le truc le plus fou de ma vie et bien le trail en remet une couche, car ce soir je dors à la blue lake hut. Et le blue lake c'est tout simplement le lac le plus pur au monde. Pour donner une idée, la visibilité théorique de l'eau la plus pure (eau distillée) est de 80m de profondeur, ici la visibilité mesurée est constamment autour de 75m de profondeur. J'ose à peine toucher l'eau pour remplir ma gourde et mon camelback, car oui quand t'as accès à l'eau la plus pure au monde, bah tu fais le plein!

Le lendemain, grosse journée encore avec la très crainte Waiau pass. Et je comprends très vite pourquoi tous le monde en parle. C'est hardcore! 7km montée et descente à plus de 30%, c'est littéralement de l'escalade à certains endroits, c'est le truc le plus ouf, le plus dur et le plus effrayant que j'ai fais! Et en plus la montagne est noir, il fait froid (j'ai pu faire une boule de neige) il fait gris, donc c'est très intimidant. Mais la journée se passe sans encombre, juste mes genoux qui ne me pardonneront jamais ce que je leur fais subir et on plante la tente dans la vallée.

Le jour suivant se fait dans la vallée, donc en terrain plat (ça faisait longtemps) et sous un ciel magnifique, donc on décide de pousser un peu la distance aujourd'hui. (Aussi dû au fait qu'un mauvais calcul du stock de nourriture ajouté à une putain de souris qui s'est glissée dans mon sac la nuit font que je suis à cours de certaines denrées alimentaires). La marche est longue mais la marche est incroyable! Je sais pas quoi dire, pardonnez moi l'expression mais depuis que j'ai mis les pieds dans l'île du sud je prends des grandes claquasses dans la gueule tous les jours!!! Bref je m'arrête épuisé après 10h de marche dans une ancienne hut oubliée que personne n'utilise et qui n'a pas changé depuis les années 60. Je suis donc seul et c'est super, je me sens comme un vrai tramper ici dans ma petite hut.

Dernier jour, je pars très tôt pour rattraper Nate qui s'est arrêté une hut plus loin, et j'y arrive pour prendre le pti dej avec lui. Dernière marche jusqu'à Boyle, puis stop jusqu'à Hanmer springs, où l'on peut faire des courses.

Hanmer springs est un pti village sympa entouré par les montagnes. Je vais prendre un day off ici pour mes genoux, et car j'ai gratté du temps en étant plus rapide que prévu sur le trail. C'est encore une fois une sage décision car le temps est dégueulasse et qu'il y a beaucoup de river crossings sur la prochaine section, ce qui n'est pas safe après de grosses pluies.

Demain, prévu retour à Boyle pour continuer le trail en espérant être chanceux avec le stop plutôt difficile dans ces contrées!